Héros de Gonesse

DURAND Léon

Second EmpireBleuet
 
DURAND Léon Charles Eugène  Casoar
Gonesse 4 Septembre 1846 - 10 Septembre 1925
Général
 
DURAND Léon
Commandeur de la legion d honneur Officier Instruction Publique Chevalier Ordre Pontifical 
Liens
Acte de naissance
UNC Biographie Général DURAND
Musée des étoiles DURAND Léon
persee.doc DURAND Léon Général oublié
LEONORE DURAND Léon
BNF Gallica Strasbourg 20/11/21
167e.regiment.free.fr Bataille du Grand Couronné
Military-photos Général DURAND
A contracté un engagement volontaire le 15 octobre 1866. 
École Spéciale militaire - Élève - 16 Octobre 1866. 
École Spéciale militaire - Élève d'élite - 1er Avril 1867. 
École Spéciale militaire - Sergent - 4 Août 1867. 
17e Bataillon de Chasseurs à pied - Sous-Lieutenant - 1er Octobre 1868. 
17e Bataillon de Chasseurs à pied - Lieutenant - 20 Août 1870. 
Aide-Major de tranchées du 2e Corps - Lieutenant - 6 Mai 1871. 
Adjoint au Commandement supérieur des forts du Sud - Lieutenant - 29 Mai 1871. 
17e Bataillon de Chasseurs à pied - Lieutenant - 13 Juillet 1871. 
53e Régiment d'Infanterie - Capitaine - 13 Février 1873. 
17e Bataillon de Chasseurs à pied - Capitaine - 16 Mars 1874. 
17e Bataillon de Chasseurs à pied - Capitaine Major - 20 Janvier 1876. 
17e Bataillon de Chasseurs à pied - Capitaine assistant Major - 19 Mai 1876. 
17e Bataillon de Chasseurs à pied - Capitaine - 30 Décembre 1876. 
17e Bataillon de Chasseurs à pied (École militaire supérieure) - Capitaine - 4 Janvier 1877. 
27e Bataillon de Chasseurs à pied (École militaire supérieure) - Capitaine - 29 Août 1877. 
27e Bataillon de Chasseurs à pied (Stagiaire École militaire 8e Corps) - Capitaine Bte - 15 Janvier 1879. 
5e Bataillon de Chasseurs à pied - Capitaine Bte - 13 Mai 1880. 
Service d'État Major (8e Corps d'Armée) - Capitaine Bte - 8 Juin 1880. 
État Major du 8e Corps d'Armée - Capitaine Bte - 12 Juin 1880. 
État Major ( Section territoriale) - Capitaine Bte - 17 Juin 1880. 
État Major ( Section active ) - Capitaine Bte - 30 Octobre 1880. 
85e Régiment d'Infanterie - Chef de Bataillon Bte - 7 Mars 1885. 
Chef de la mission militaire française à Haïti - Chef de Bataillon Bte - 30 Décembre 1886. 
6e Bataillon de Chasseurs à pied - Chef de Bataillon Ct - 14 Mai 1888. 
Chef d'État-Major de la 29e Division d'Infanterie - Chef de Bataillon Bte - 28 Août 1890. 
Chef d'État-Major de la 29e Division d'Infanterie - Lieutenant-Colonel - 11 Octobre 1892. 
Chef d'État-Major de la 29e Division d'Infanterie - Colonel Bte - 29 Novembre 1896. 
23e Régiment d'Infanterie - Colonel Bte - 10 Mars 1897. 
État-Major du 2e Corps d'Armée - Colonel Chef d'E.M. - 18 Août 1899. 
État-Major du 2e Corps d'Armée - Général de Brigade - Chef d'État Major - 30 Octobre 1900. 
80e Brigade d'Infanterie - Général de Brigade - 13 Janvier 1901. 
Disponibilité - Général de Division - 23 Septembre 1904. 
25e Division d'Infanfanterie - Général de Division - 27 Janvier 1905. 
 
Blessures 
En Service commandé. 
Blessé d'un coup de pied de cheval dans une manoeuvre à Bagatelle à Paris, éxécutée par les officiers de l'École Militaire Supérieure, à la région de la jambe gauche suivi d'un vaste épanchement sanguin avec engorgement du pied et infflammation chronique des gaines tendineuses du fléchissant des orteils. 
 
1° Actions d'éclat et citations à l'ordre de l'Armée. 
Cité à l'ordre de l'Armée pour s'être particulièrement distingué à la prise du passage du chemin de fer entre Vanves et Issy (nuit du 5 au 6 mai 1871). 
 
2° Lettres et témoignages officiels de satisfaction du ministre, etc ... 
12 Septembre 1879 - Témoignage de satisfaction pour un rapport fourni à la suite d'un voyage en Alsace. 
17 Juin 1881 - Lettre d'éloges avec citation au Journal Officiel pour un travail sur l'organisation, les habitudes, les formations, les procédés du combat des infanteries françaises et prussiennes au début de la guerre de 1870-1871. 
18 Novembre 1887 - Lettre de félicitations avec insertion au B.O. pour un système de tir indirect de jour et de nuit dans les places fortes. 
27 Avril 1888 et 14 mai 1890 - Lettres de félicitations particulières pour les services rendus dans l'accomplissement de sa mission à Haïti. 
2 Juin 1896 - Lettre de félicitations personnelles du Ministre de la Guerre pour le zèle et lintelligence avec lesquels il a dirigé les travaux d'études des officiers de l'État-Major de la 29e Division pendant les années 1894 et 1895 et pour les excellents résultats obtenus. 
 
Affaires auxquelles l'officier a pris part. 
Froeschwiller - 5 Août 1870. 
Sedan - 31 Août - 1er Septembre 1870. 
Affaire de Clamart - nuit du 5 au 6 Mai 1871. 
Prise du fort d'Issy, et comme aide-major de tranchées aux diverses affaires du 2e C.A. du 7 mai au 7 jin 1871 [ prise du fot de Vanves, des Moulineaux, du fort de Montrouge, de la porte de Sèvres, du fort de Bicêtre et d'Ivry, des redoutes des Hautes Bruyères et du Moulin Jaquet ]. 
Colonne contre les Beni-Snassen(Septembre 1873). 
 
Campagnes. 
Allemagne du 21 Juillet 1870 au 22 Mars 1871. 
Prisonnier de guerre à Sedan du 2 Septembre 1870 au 22 Mars 1871. 
Intérieur (Armée de Versailles) du 12 Avril 1871 au 7 Juin 1871. 
Afrique du 14 Mars 1873 au 11 Octobre 1873. 
Haïti (mission) 1887-1888. 
 
Décorations. 
Françaises

Chevalier de la Légion d'Honneur par décret du 24 Juin 1871. 
Officier de la Légion d'Honneur (22 Octobre 1888). 
Commandeur (30 Décembre 1905). 
Officier de l'Instruction publique (16 Février 1899). 
Étrangères. 
Chevalier de l'ordre pontifical de Pie IX du 13 Septembre 1887 (autorisé à accepter et porter la décoration par décret du 18 Octobre 1888). 
Chevalier de St Stanislas de Russie (1ère classe) du 16 février 1902).
Base LEONORE - États de services
 
Il commande la 25e Division d'Infanfanterie (1905-1906), puis la 42e Division d'Infanfanterie (1907-1908). 
Il prend la tête du 1er Corps d'Armée, puis du 6e Corps d'Armée (1909-1910).  
Il est pormu Grand Officier de la Légion d’Honneur en 1911.  
Il est Membre du Conseil Supérieur de la Guerre en 1910, il entre en Réserve en 1911. 
 
A la mobilisation, en août 1914, il prend la tête du Groupe de divisions de réserve de Belfort. 
Auprès de Castelnau il se fait remarquer lors de la Bataille du Grand Couronné en luttant à 1 contre 4 avec 60% de réservistes, contre la moitié de l’armée impériale. 
A la dissolution du Groupe de Réserve, en septembre 1914, il est nommé Inspecteur des 9e, 10e et 11e régions militaires. 
 
Les deux co-fondateurs illustres de « l’UNION NATIONALE DES COMBATTANTS », le Père Brottier et Clémenceau, sans aucune hésitation, optent pour le Général Léon DURAND, héros du Grand Couronné de Nancy, qui vient d’être mis en retraite, pour devenir le 1er président de l'UNC. 
En écoutant ceux qui viennent le convaincre d’accepter, il proposa la phrase célèbre qui est devenue la devise de l'UNC : « UNIS COMME AU FRONT ». 
Ainsi naît l’Union Nationale des Combattants (U.N.C.) 
Le 26 Novembre 1918 sont déposés les statuts, publiés le 11 Décembre 1918 au Journal Officiel. 
Le Général DURAND convoque la première assemblée dans les premiers mois de 1919. Tout de suite, des sections locales, départementales, se crééent dans toute la France et en outre-mer.
Site UNC - Historique
 
BNF Gallica - Le General DURAND decore son fils
BNF - Gallica - Strasbourg 20 Novembre 1921, le général Léon Durand décore son fils : photographie de presse / Agence Rol
BNF Gallica Le Général DURAND décore son fils
 
Plaque Rue General DURAND
Une rue de Gonesse porte son nom.